AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 

 I hate to be low especially before you {Shinya}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hamanaka Nami
miley cyrus
avatar
miley cyrus
le blaze : Riizbaie
orz depuis : 28/08/2016
bullsheit : 160
points : 392
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
# I hate to be low especially before you {Shinya} - Ven 2 Sep - 18:48

Mentir, on passe notre vie à faire ça. Répondre à la question "comment vas-tu?" par je vais bien. Après tout, personne ne veut connaître  notre état aussi bien physique que mental. Bien entendu, je ne vais pas bien. Seulement, je ne suis pas seule, on est trois. Et moi, je dois faire celle qui va bien. C'est ainsi, pas autrement. Je n'ai pas le droit de faiblir, de pleurer ou autre. Sinon, ils ressentiront tout ça. Alors je mens, faisant comme tout le monde. Personne ne doit savoir que je souffre. Sauf qu'il a fallut qu'il m’envoie des messages pour prendre de mes nouvelles. Et sa gentillesse ma blessée. Ses mots m'ont fait mal. Surtout de lui. Il n'avait pas le droit de me dire tout ça. C'est pas comme si un professeur se souciait vraiment de l'une de ses étudiantes. Que le même professeur m'a amené aux urgences et à passé la nuit près de moi et ma petite soeur. Et qu'il est parti peu de temps après que je me sois réveillée en me demandant si il pouvait appeler quelqu'un pour s'occuper de Nanami. Puis, c'est pas comme si, je... Faut que j'arrête, je me fais du mal après tout.

Au faite, je lui ai menti, je ne sors pas à midi mais à onze heure trente. Sauf qu'il sera là, à midi. Et que même si je lui en veux de ne pas comprendre que je n'ai pas besoin de son "aide" et en même temps, c'est comme si j'avais des ailes qui avaient poussés durant la nuit. Et que je souris bêtement, même si le reflet que renvoie le miroir montre plus un zombi qu'autre chose. C'est pour ça que pour remédier au problème, mes chaussettes sont remonter à mi-cuisse, laissant juste ce qu'il faut de peau pour que le regard des autres soient sur mes jambes et non sur mon visage. Puis, la capuche du sweat de Setsuna est mise sur ma tête. Pour me cacher. C'est pas que je suis un modèle ou autre mais quand celui pour qui on a le béguin depuis deux ans maintenant, se propose pour vous raccompagné, même si on sait qu'on est absolument pas son style car trop féminine, on essaye de paraître plus ou moins potable.

Un coup d'oeil sur l'horloge du hall d'entrée de l'hôpital indique qu'il reste cinq minutes avant qu'il soit là. Vu que je sais de source sur qu'il est ponctuel, un peu trop en période d'examens. Je cherche vite une idée pour me faire pardonner de ma façon de lui avoir parler hier soir quand une odeur me parvient. Et si...

Trois minutes après, devant la porte d'entrée de l'établissement. Je tends un gobelet de thé à mon senseï. Pardonnez mes écrits d'hier soir. Je n'étais pas moi-même. Qui le serait? Me retrouver orpheline avec deux enfants à charge, une femme qui a décidé de me pourrir la vie. Il manquerait plus que le studio que j'ai réussit à trouver soit inhabitable et je risque de faire une dépression nerveuse. Vous n'aurez pas dû vous déplacez, j'habite là-bas. De l'index, je pointe une zone d'habitation de l'autre côté de la chaussée. Quoi que je n'ai toujours pas mit les pieds dans l'immeuble. J'ai juste signé un baille et je sais juste qu'il y a un petit parc où Nanami pourra jouer. Je relève ma tête et lui sourit, gênée. Avant de me mettre à rougir, pourquoi est-ce qu'il me regarde ainsi. Vous vous êtes déplacé pour rien, Aomine Senseï.
Aomine Shinya
albus dumbledore
avatar
albus dumbledore
le blaze : Kastielle
orz depuis : 23/07/2016
bullsheit : 522
points : 445
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
# Re: I hate to be low especially before you {Shinya} - Mar 6 Sep - 0:39
I HATE TO BE LOW ESPECIALLY BEFORE YOU

Cette nuit la , J'ai passé la nuit à ses côtés, assis simplement sur une chaise , sa petite sœur endormie dans le fauteuil à côté de son lit d'hôpital. Et je l'ai regardé , les sourcils froncés , prêt à intervenir au moindre problème. Son corps mouvais lentement au rythme de sa respiration alors qu'elle était reliée à une perfusions ... des antibiotiques m'at-on dit.
Je n'ai pas dormi, me préoccupant trop de l'état de santé de cette fille que j'aime de manière coupable. Et je les ai scrutées , elle et sa petite sœur, surveillés serait peut-être le bon mot ?
Elle était si pâle , et semblait si fatiguée... quand cela est-il arrivé ? Quand est-ce que Nami a bien pu passer de cette fille souriante , pleine d'énergie et heureuse à cette jeune femme fatiguée , allongée sur le sol victime d'un épuisement ?
Le pire est que je n'avais rien vu venir.
Le lendemain , évidemment, je lui avais demandé des nouvelles , je n'ai pu m'en empêcher , mes pensées de la journée entière n'avaient été dédier qu'à elle. Et il fallait que je sache si oui ou non elle se sentait bien.
Je fût vite rassuré après nos quelques SMS échangés. Même si , pour une raison que j'ignore encore , elle s'est vite mise sur la défensive.
J'ai insisté pour venir la chercher , car je veux la voir , je veux lui parler , et je me suis dit que cet incident serait un excellent prétexte pour cela. Triste, mais véridique. Après une certaine réticence , elle avait enfin accepté.
C'est pour cette raison que je suis la , devant l'hôpital , il est midi tapante. Je la vois arrivée , pâle et avec un gobelet dans la main.
Elle s'excuse? En prenant la boisson , je lui souris chaleureusement ... je ne peux, de toute façon, pas faire autrement, elle me donne envie de sourire comme un abrutis, je me sens comme un adolescent.
« Ne t'en fais pas , je ne t'en veux pas »
Toujours aussi attentionné et compréhensif alors qu'au final je ne comprends rien.
« Merci pour le thé, c'est très gentil »
j'accompagne mes paroles par une gorgée de cette boisson chaude que j'aime tant.
Je regarde le logement qu'elle me montre , effectivement ce n'était pas loin , je comprends mieux maintenant pourquoi elle a insisté sur le fait que me déplacer ne servait à rien , mais ce qu'elle ne sait pas c'est que j'en avais envie.
« Je vais quand même te raccompagné chez toi »
je lui souris toujours, son teint pâle et ses yeux fatigué me font mal au cœur. J'aimerais savoirs ce qu'il se passe.
« Je ne me suis pas déplacé pour rien , j'aimerais te parler »
j'essaie de rester le plus neutre possible , je ne veux pas que mon ton possiblement inquiet installe un certain malaise en elle.
« Tu sais pour quelle raisons tu étais ici ? Les médecins t'ont dit ce que tu avais eu ? »
Question un peu idiote je l'avoue , mais je tente d'installer le sujet sans pour autant foncer tête baissée au risque de la voir se refermer à nouveau , je veux juste qu'elle me parle ... je ne sais pas pourquoi cela me tien à cœur à ce point , mes sentiments certainement, mais mon inquiétude va plus loin que les barrières d'intimité que je peux fixer.   


(c) chaotic evil
Oh respectful zepplin signature




Je te cherche ma sœur d'âme, mon identité, Ma vénus fatale, à l'unanimité ce qu'il y a de mal Je l'ai mis de coté,,  je serai sage
Hamanaka Nami
miley cyrus
avatar
miley cyrus
le blaze : Riizbaie
orz depuis : 28/08/2016
bullsheit : 160
points : 392
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
# Re: I hate to be low especially before you {Shinya} - Mar 6 Sep - 9:52

Mes parents m'ont toujours apprit à m'excuser. Puis ne suis-je pas dans le pays de la politesse même si elle est feinte le plus souvent. Sauf que là, je me sens vraiment fautive. Il n'aurait pas dû me forcer à accepter qu'il vienne. Il ne sait pas ce que je ressens pour lui, que sa manière d'être me donne toujours un semblant d'espoir. Même si il est un professeur et que la rumeur sur lui dit que je ne suis absolument pas son style. Alors, pour me faire pardonner, j'ai utilisé les dernières pièces qu se trouvent dans mon portefeuille. Ne sachant même pas ce que je vais bien pouvoir manger. Mais c'est ainsi, il est professeur, pas un ami. Je fais donc ce qu'on m'a toujours apprit. Offrir pour se faire pardonner.

« Ne t'en fais pas , je ne t'en veux pas » Son sourire me fait du mal, j'ai envie de pleurer. Ce qui m'oblige à détourner la tête un instant pour ravaler mes larmes. Avant de lui montrer que je n'habite pas loin. Que je peux rentrer seule. « Je vais quand même te raccompagné chez toi » Il veut vraiment me raccompagner? Je ne sais même pas à quoi ressemble l'endroit. Juste une signature pendant que je travaillais, un client qui a entendu que je recherchais un logement pour ma soeur et moi. Il s'est proposé, m'a montré des photos en me disant qu'il le louait. J'hoche simplement la tête tout en rougissant. Qu'il arrête de sourire ainsi et surtout de me fixer. Une nouvelle fois, je détourne ma tête tout en me mordillant la lèvre.

« Je ne me suis pas déplacé pour rien , j'aimerais te parler » C'est de l'inquiétude que je décèle dans sa voix. Surprise? Bien entendu. Qui se préoccupe de moi, en dehors de mon frère et de ma soeur. Je l'écoute, espérant qu'il ne veut pas savoir la raison de mon état. Je n'ai pas envie de parler de ça. « Tu sais pour quelle raisons tu étais ici ? Les médecins t'ont dit ce que tu avais eu ? » Que puis-je dire? La vérité? Il doit juste poser cette question par politesse. J'essaye d'oublier qu'il est resté près de moi toute la nuit, qu'il m'a tenu la main les fois où je me réveillais. Qu'il a remonté la couverture sur moi quand j'ai murmuré que j'avais froid. Pourtant, il mérite la vérité, non? Le décalage horaire. Je murmure ma réponse, me sentant honteuse de lui lâcher le même mensonge qu'à Setsuna. Je relève ma tête que je n'avais même pas souvenir d'avoir baiser, pour le regarder dans les yeux avant de sourire, faussement. Le sourire qui me caractérise d'habitude à disparu et risque de ne jamais revenir. Pas maintenant en tout cas. Je ... Il ne peut pas arrêter de me regarder. Je me sens encore plus faible que quand je suis sortie de l'hopital. Comme si il avait un rayon x dans le regard et qu'il comprenait que j'étais entrain de lui mentir.

Alors, une larme coule sur ma joue que je chasse d'un revers de la main. Je respire un grand coup, haussant les épaules. Vous le savez. J'ai entendu le médecin vous parler de ce que j'avais. Je me mets à marcher pour rentrer chez moi. Ne l'attendant pas. Qu'il parte, lui et son sourire. Lui et son regard. Je veux qu'il garde une bonne image de moi. De la fille qu'il devait demander d'arrêter de parler ou de rigoler dans son cours. Pas de cette loque que je suis devenue. Surmenage, fatiguée, affamée et en prime, j'ai attrapé un rhume. Voilà les symptômes que le médecin lui a donné. Le premier, deuxième et dernier symptôme peuvent être mit sur le fait que la rentrée approchait, le décalage horaire et le changement de temps. Sauf que c'est un tout qui m'a fait tomber dans les vapes. La raison? Je me retourne vers lui en mettant mes mains dans la poche du sweat tout en grelottant un peu. En cette période, la température est encore assez chaude. Pourtant, j'ai froid, trop froid. Je tremble. D'un moment à l'autre, je risque de tomber car je n'ai plus de force dans mes jambes. Que parler et marcher en même temps me fatigue. A cet instant, je veux prendre un bain, chaud, remplit de mousse pour me détendre. Me réveiller en entendant maman me dire que je me suis encore une fois endormie. Sauf que la réalité est autrement. Je suis ... C'est difficile de dire ce mot, le dire tout haut. Même avec Setsuna, on ne le prononce pas. Je m'arrête sur place, pose mes mains sur mon visage en espérant que je ne vais pas pleurer. Puis dans un murmure à peine audible, je lui donne la raison. Orpheline. Juste un mot, un mot qui fait mal. Quatre mois avant, on était cinq maintenant on est plus que trois. Et je me retrouve tutrice. Mes larmes glissent sur ma peau. Debout, je cache mon visage, tirant sur la capuche qui recouvre ma tête. Orpheline, je le suis depuis un mois maintenant. J'essaye d'être là pour eux.  
Oh respectful zepplin signature




 Donne moi une chance, offre moi une danse.  Que je puisse te faire tourner la tête et prouver,  que c'est peut être bien moi, celle que tu attendais
 

Aomine Shinya
albus dumbledore
avatar
albus dumbledore
le blaze : Kastielle
orz depuis : 23/07/2016
bullsheit : 522
points : 445
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
# Re: I hate to be low especially before you {Shinya} - Ven 9 Sep - 2:22
I HATE TO BE LOW ESPECIALLY BEFORE YOU

Son visage me semble triste, pourquoi ? Pourquoi ai-je l'impression de passer à côté d'un détail qui m'échappe ? Cela me fait mal de la voir ainsi , je suis spectateur du mal-être de la fille que j'aime. Mal-être dont je ne connais pas la cause ... et ça me tue.
Le décalage horaire ? Elle me ment , je le sais . Et elle sait que je sais.
Je la regarde toujours , mon sourire c'est un peu fané, il ne se résume plus qu'à une simple esquisse d'étirement de lèvre , les sourcils froncés, je continue de la regarder.
Elle relève la tête et souris. Nami ... pourquoi me souris-tu ainsi ? Je suis ton professeur , mais n'ai-je pas le droit de connaître les tourments de mes élèves ? Pourquoi semble-t-elle aussi fermée ?
Elle ne serait pas la première à qui je prêterais mon oreille attentive.
Elle me semble déstabilisée, je la fixe toujours , mon regard cette fois plongé dans ses yeux.
Soudainement , mon cœur se sere , il se tord dans ma poitrine. Est-ce bien une larme que je vois perler sur sa joue ?
Elle m'énonce chacune des raisons pour lesquelles elle a passé la nuit ici. Je soupire , je n'aurais jamais dû la forcer à parler , je ne pensais pas que ça lui ferait aussi mal d'en parler.
Son visage semble s'être à nouveau détourné de moi , le mien n'as jamais changé , mes yeux sont restés fixé sur elle. Elle tremble , les mains dans les poches ... aurait-elle froid ?
Elle murmure quelque mot , je les écoute , je reste attentif.
Elle se retourne enfin vers moi, cachant son visage de ses mains.
Le boulet est tombé , ce mot « Orpheline » Il me tombe dessus comme une masse. Le temps s'arrête , le vent semble s'être lui aussi arrêter de souffler , elle est juste là , devant moi. Et je ne sais pas quoi dire ! Je m'approche d'elle , et d'un coup , je la tire contre moi , posant ma main sur sa tête, plongeant son visage dans le creux de mon cou. Mon autre bras enlaçant son corps faible , le serrant contre le mien , le gobelet de thé toujours dans cette main. 
 Ses larmes coules , me donnant cette sensation de culpabilité , j'ai vraiment été idiot , idiot de penser qu'as un quelconque moment j'aurais pu faire quoi que ce soit pour alléger son esprit.
J'étais à des kilomètre d'imaginer cela . Ma main se mouve sur la capuche de son sweat dans un mouvement qui se voulait apaisant. Je me sens triste, comme si je partageais sa peine.
Et je refuse de la lâcher , comme si de mon simple geste je tentais de la protéger. La protéger de la peine qu'elle ressent , et de cette atmosphère qui soudain, me semble lourde. Que puis faire ?
Dans un murmure , d'une voix grave, je parviens a articuler un simple
« Je suis désolé »
que puis-je dire de plus ? Quels mots peuvent bien alléger une telle douleur ?
Soudainement, je pense à sa petite sœur , pauvre enfant, à cet âge là on a impérativement besoin de sa famille. Ensuite, je pense à son frère , et je me sens mal. Comment ai-je pu me comporter avec lui de cette façon ? Lui reprocher son inquiétude pour sa sœur alors qu'au final, ils ne sont plus que trois . Je l'ai envoyé balader parce que moi , pauvre petit professeur avait passé une mauvaise journée ? Mais comment ai-je pu être aussi bête ? Je ne savais pas , mais je n'aurais pas dû agir ainsi !
Je desserre doucement mon étreinte qui me sembla durer une éternité. Je plonge mon regard dans le siens.
« tu sais quoi ? On va plutôt allé manger quelque chose »
je sais que cela ne changera rien , que rien que je puisse faire ne pourrais estomper sa peine , mais je me dois d'être là aussi longtemps qu'elle aura besoin de moi. D'abord, parce que je suis comme ça de nature ... et ensuite parce que je l'aime.


(c) chaotic evil
Oh respectful zepplin signature




Je te cherche ma sœur d'âme, mon identité, Ma vénus fatale, à l'unanimité ce qu'il y a de mal Je l'ai mis de coté,,  je serai sage
Hamanaka Nami
miley cyrus
avatar
miley cyrus
le blaze : Riizbaie
orz depuis : 28/08/2016
bullsheit : 160
points : 392
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
# Re: I hate to be low especially before you {Shinya} - Ven 9 Sep - 13:30

Avant j'aurai détesté qu'il me voit triste. Surtout lui. Devant lui, en classe, j'étais cette élève studieuse qui passait son temps à rigoler et à discuter avec ses voisins. Celle qui évitait son regard, celle à qui il a proposé de partir étudier à l'étranger. Et là, je pleure silencieusement devant lui. Les larmes coulant sur mes joues pour mourir à mes pieds. Ce mot que je n'ai jamais osé prononcer me fait mal. Mes larmes silencieuse redouble quand il me tire vers lui. Mes poings se ferment sur sa chemise. Avant j'aurai profité de cette position pour humer son parfum, me serrer encore plus dans ses bras. Sauf que je n'ai plus la force de me comporter comme une lycéenne amoureuse. Non, juste ce mot, ce simple mot prononcer indique la portée de ce que je vais devoir faire. Fini l'adolescence, je ne suis plus seule. Mes actions vont se répercuter sur Setsuna et Nanami. Même si ils passaient déjà avant moi, dans mes priorités. Maintenant, ils sont ma seule priorités.

Sa main sur la capuche, ma tête dans son cou, doucement mes larmes s'arrêtent. Son étreinte me fait du bien. Ce n'est pas mon frère ou ma soeur, c'est quelqu'un d'autre. C'est lui surtout. Mon coeur tambourine dans ma poitrine en comprenant qu'il me serre contre lui. « Je suis désolé » Un murmure, sa voix grave, cette voix que j'adore, résonne dans mon oreille. Je ... Mes yeux s'ouvrent, alors que ma gorge est enroué. Puis il se recule, m'obligeant à lever la tête vers lui. « tu sais quoi ? On va plutôt allé manger quelque chose » Et là, une pointe de colère me prend. Je le repousse, faisant un pas en arrière. Je n'ai pas besoin de votre pitié! Avant de me retourner pour me mettre à courir pour rentrer chez moi.

Il a certainement dû entendre mon estomac gargouillé. Il doit croire que je ne suis pas capable de me payer à manger, de ... Mes larmes reprennent de plus belle. M'obligeant à m'arrêter, prenant appuie contre un mur d'une des maisons, me laissant glisser contre lui. Assise, je ramène mes genoux contre moi, les entourant de mes bras pour y poser ma tête. Au loin, on entend la police, des brides me parviennent aux oreilles. Un cadavre a été retrouvé. Des bruits de pas se font entendre, je lève ma tête pour le regard. Vous n'êtes plus mon professeur, je n'ai plus à vous obéir. Ca me fait mal de dire ça. Mais je veux juste qu'il me lâche, sa gentillesse me fait encore plus mal. Il ne peut pas faire comme les autres, juste me lancer un regard et partir. Non, il est là. Pardon. Je m'excuse encore une fois en remarquant le ton que j'utilise pour lui parler. Remplit de colère.
Oh respectful zepplin signature




 Donne moi une chance, offre moi une danse.  Que je puisse te faire tourner la tête et prouver,  que c'est peut être bien moi, celle que tu attendais
 

Aomine Shinya
albus dumbledore
avatar
albus dumbledore
le blaze : Kastielle
orz depuis : 23/07/2016
bullsheit : 522
points : 445
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
# Re: I hate to be low especially before you {Shinya} - Lun 12 Sep - 0:39
I HATE TO BE LOW ESPECIALLY BEFORE YOU

Elle se met soudainement en colère. Elle me repousse , ce simple geste me fait mal , mon regard est toujours plongé dans le siens , mais cette fois il est rempli d'incompréhension. Je ne voulais rien faire de mal , et pourtant j'ai presque l'impression de l'avoir insultée.
Elle commence à courir , ma voix s'élève automatiquement
« NAMI !! ATTEND !! »
Elle ne s'arrête pas, je la suis donc automatiquement. Je ne veux pas la laisser seule , je sais que c'est égoïste , que peut être elle ne veut pas de ma présence. Je la comprendrais ! Après tout, ce qu'elle est en train de vivre n'est pas quelque chose que qui que ce soit ne l'ayant pas vécue puisse vraiment comprendre. ... mais ... Moi ? Avoir pitié d'elle ? Je ne ressens pas de pitié, mais de la compassion , je compatis et j'essaie de me mettre à sa place. Si je perdais un seul des membres de ma famille ... je ne sais même pas si je parviendrais à m'en remettre. Et elle , cette jeune femme qui n'a rien demandé à personne se retrouve maintenant avec un ado et un enfant sur les bras.
Je me sens si triste pour elle , pour son frère et sa sœur aussi.
J'arrive à sa hauteur, je m'accroupis automatiquement près d'elle , j'ai envie de la rassurée , mais je n'ose même plus la touchée. Ses paroles me font mal , comment ça ? Plus son professeure ? Elle compte arrêter les études ? Mais pourquoi ? Comme si la réponse n'était pas évidente !
Je fronce les sourcils et décide que ce n'est pas un sujet à aborder en ce moment.
Au loin , j'aperçois une troupe de policier entrer dans un immeuble ... n'est-ce pas celui que Nami venait de me designer comme « chez elle » ?
Je fixe le bâtiment , il n'a pas l'air très net ... et encore moins très propre. Je ne savais même pas qu'il y avait ce genre de quartier ici..
Elle s'excuse , avec une pointe de colère dans la voix. Mon regard se repose directement sur elle , son corps recroquevillé , pâle et froid contre ce mur. Mes sourcils toujours froncé , mon sourire n'existant plus. Je lui réponds d'une voix calme, mais très inquiète malgré moi
« Ne t'excuse pas , tu n'as rien fait de mal »
J'ai l'impression que quoi que je dise , je vais la mettre en colère. Mon regard se reporte sur l'entrée de l'immeuble , une équipe de secours ressort avec un brancard , dessus ,j'aperçois une housse mortuaire. Mon visage exprime un certain dégoût. Je la regarde très sérieusement , presque effrayé et lui demande simplement
« Il est où ton logement déjà ? »
J'appréhende sa réponse ... faites que je me trompe et qu'elle ne soit pas menée à vivre dans ce genre d'endroit ... aucun être humain ne devrais vivre dans ce genre d'endroit !  

 


(c) chaotic evil
Oh respectful zepplin signature




Je te cherche ma sœur d'âme, mon identité, Ma vénus fatale, à l'unanimité ce qu'il y a de mal Je l'ai mis de coté,,  je serai sage
Hamanaka Nami
miley cyrus
avatar
miley cyrus
le blaze : Riizbaie
orz depuis : 28/08/2016
bullsheit : 160
points : 392
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
# Re: I hate to be low especially before you {Shinya} - Lun 12 Sep - 11:29

Un simple mot et la douleur que je m'évertue à enfuire en moi revient d'un coup. Un autre que lui aurait eu la même réaction, non? Mais je veux qu'il parte, qu'il me laisse seule. Même dans cette ruelle. J'ai froid, j'ai sommeil. Au faite, je veux qu'il me reprend dans ses bras, qu'il me serre contre lui de nouveau. Là, j'avais chaud. Mais il a fallut que je me mette en colère qu'il est pitié de moi. Dans cette ruelle, j'essaye de me calmer sans regarder l'attroupement au pied de l'immeuble. Pas encore en tout cas.
Pas besoin de lever ma tête, je sais qu'il m'a suivit. Je sais qu'il est devant moi. Alors une nouvelle fois je le rejette. Lui disant la vérité à moitié. Hier, j'aurai dû confirmer ma démission à l'université. J'aurai dû faire plein de chose. Les conversations venant d'un peu plus loin nous parvient à l'oreille. D'un coup, j'ai peur. Mon corps se remet à trembler non plus de froid, enfin si mais de peur aussi. « Ne t'excuse pas , tu n'as rien fait de mal » Nous regardons l'entré de l'immeuble. Le corps sur la civière. Je me sens blanchir d'un coup, surtout quand j'apperçois des cartons sur le côté du bas de la porte. Un homme bouscule l'un des cartons. Mon coeur bat à cent à l'heure en entendant du verre se casser. « Il est où ton logement déjà ? » Mon regard horifié se pose sur lui en avalant difficilement ma salive. Je détourne la tête pour les regarder transporter le corps inerte loin de l'immeuble avant de fermer les yeux, m'arrêtant de pleurer d'un coup. Je ne peux pas habiter là. Ce n'est qu'un murmure qui se répète plusieurs fois alors que je me remets à sangloter. Nul part. est la réponse à sa question après que je me suis reprise assez vite. Je... Au loin, les policiers mettent une bande pour empêcher que quiconque rentre dans l'immeuble, je secoue la tête pour chasser les images de notre maison. Je ...

Sans trop comprendre comment, mes jambes se sont redressés me conduisant devant l'entrée. Je pousse l'un des hommes qui marche sur le cadre photo brisé. En main, j'enlève les morceaux de verre avant de le serrer contre ma poitrine. Ne rester pas là. Un des policiers me parlent mais je m'en moque, je me mets à quattre patte dans la rue pour ramasser mes affaires et les ranger dans le carton sur le sol. Une poupée, des crayons de couleurs, un bloc de dessins, deux romans, mes notes de cours, et trois pulls. J'ai le temps de me retourner et de rattraper un autre carton qui est sur le point de tomber. Je m'en moque de savoir ce qui s'est passé, la seule chose que je me répète est On va m'enlever ma soeur. Mon regard se pose sur mon ancien professeur, vide, triste, morne. Pire mon regard est mort. Dans ma tête, on va m'enlever ma soeur. Alors que j'ai tout fait pour qu'elle reste avec moi. Vous devrez emmener votre amie plus loin, monsieur. Mais je ne veux pas partir, quatre mois de loyer ont déjà été payés. Je vais aller où, on va aller où. J'irai nulle part. Cette phrase montre mon désespoire. Moi, la fille qui déteste ce genre d'endroit est prête à tout pour garder ma soeur près de moi. Je vais vivre où? La question est posée à personne sauf à moi. Comment je peux trouver un lieu pour elle en moins d'un jour? Retrouver l'argent aussi vite. Et il n'est pas question de retourner chez nous. Surtout que l'appartement est en vente.
Oh respectful zepplin signature




 Donne moi une chance, offre moi une danse.  Que je puisse te faire tourner la tête et prouver,  que c'est peut être bien moi, celle que tu attendais
 

Aomine Shinya
albus dumbledore
avatar
albus dumbledore
le blaze : Kastielle
orz depuis : 23/07/2016
bullsheit : 522
points : 445
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
# Re: I hate to be low especially before you {Shinya} - Ven 23 Sep - 16:22
I HATE TO BE LOW ESPECIALLY BEFORE YOU

Ce regard , un regard remplis de peur , de panique , il répond à ma question. Du verre éclate , je sursaute. Je suis plus calme qu'elle , pas que cette situation ne m'impressionne pas , mais je sais garder mon sang froid.
Nulle part ... elle ne peut pas vivre nulle part. Mon cœur reste serré , mes sourcils restent froncés , ma belle Nami est en détresse et ne semble pas vouloir laisser tomber sa fierté. Je veux l'aider ! Mais sur le coup je n'ai pas d'idée. Enfin, j'en ai une , mais elle me semble absurde.
Je me mors la lèvre , c'est une sorte de réflexe.
Elle ne semble plus savoirs quoi dire , elle pleure de nouveaux. Cette envie de la serrer dans mes bras plus forte que jamais , elle tremble , elle a besoin de réconfort.
Soudainement , elle se lèvre , dans un réflexe je la suis.
Elle est maintenant accroupie en train de ramasser ce que je devine être ses affaires. Mon regard plongé sur l'intérieur de l'immeuble , il y a du sang , c'est le chaos, j'ai l'impression d'assister à l'une de ses séries policières américaines. J'ai la nausée , mais mon regard ce reporte vite sur elle.
Elle répète une phrase , elle est en état de choque . Et ce regard , celui qu'elle glisse sur moi à l'instant , un regard vide , un regard triste , désespéré.
Lorsque les secours s'adresse à nous , je réagis enfin , me rendant compte que nous sommes dans la réalité et non dans un cauchemar.
Je réagis automatiquement , prenant la situation en main. Je la tire par les épaules , trop faible pour se débattre , je l'écarte un peu de cette scène d'horreur.
Dans un moment de lucidité j'enlève ma veste et la pause sur ses épaules , elle est gelée alors que nous ne sommes qu'en septembre.
Je plonge mon regard dans le siens , mes 2 mains sur chacune de ses épaules , comme pour appuyer mes mots par un simple contact ... et mes paroles sortent toute seule ... cas de force majeur , j'ai la solution et aussi téméraire soit elle , aussi absurde et suicidaire me semble -t-elle , mes paroles s'enchaînent :  
« Toi et ta sœur allez venir chez moi, j'ai une chambre inoccupée et j'habite près du campus , tu pourras voir ton frère plus facilement »
je marque une pause , comme si je réfléchissais alors que je sais déjà très bien ce que je vais dire
« Ce n'est pas de la pitié ... détrompe toi ! Tu me rembourseras plus tard. »
mes paroles étaient sévères , comme si je lui donnais un ordre , je respire donc un grand coup , me donnant un air plus calme. Je la sers de nouveau contre moi , sans aucune arrière pensée, juste parce que j'ai envie de la consoler et que je sais qu'aucun de mes mots ne pourra être assez fort.
Ma voix devient très calme , je la veux apaisante :
« ne lutte pas s'il te plaît , nous allons tout de suite aller chercher ta petite sœur , on prend tes affaires et on rentre d'accord ? Tu partiras quand bon te semble , je ne te reteindrais pas, je veux juste que tu puisses te reposer un peu, tu es un être humain Nami, pas une machine »
je ne sais pas si elle aura la force de se débattre , mais je m'attends à toute éventualité, je la lâche et sans vraiment lui demander son avis , je vais tristement m'emparer des cartons qui lui appartiennent.
Nami , si tu savais à quel point te voir ainsi me brise le cœur ! Si tu savais a quel point mes sentiments ont tendance à prendre le dessus dans ce genre de situation. Pourquoi mon cœur at-il décider de battre si fort dans un moment pareil.  

 


(c) chaotic evil
Oh respectful zepplin signature




Je te cherche ma sœur d'âme, mon identité, Ma vénus fatale, à l'unanimité ce qu'il y a de mal Je l'ai mis de coté,,  je serai sage
Hamanaka Nami
miley cyrus
avatar
miley cyrus
le blaze : Riizbaie
orz depuis : 28/08/2016
bullsheit : 160
points : 392
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
# Re: I hate to be low especially before you {Shinya} - Sam 24 Sep - 14:03

Rien autour de moi, me perturbe. C'est comme si j'étais ailleurs, me répétant toujours la même chose, me souvenant de l'argent versé. On va me l'enlever, elle va la prendre. Cette femme a raison, je ne suis pas capable de m'occuper de ma soeur ni de mon frère. En pensant à Setsuna, j'ai encore plus mal. Lui qui a apprit la vieille des choses qu'on gardait secret. C'est mon professeur qui me ramène sur terre. Sa veste sur mes épaules, ses mains dessus. Son regard dans le mien, je frissone en entendant le ton de sa voix. « Toi et ta sœur allez venir chez moi, j'ai une chambre inoccupée et j'habite près du campus , tu pourras voir ton frère plus facilement » Avant j'aurai protesté, hurler en disant qu'il n'en est pas question. Sauf que je n'ai plus la force mentalement de dire non. « Ce n'est pas de la pitié ... détrompe toi ! Tu me rembourseras plus tard. » Il est en colère, je baisse la tête me retenant de protester même si j'en ai plus la force. A la place, je hoche la tête.

Une nouvelle fois, je me sens autre part. Vivre avec lui, le voir en dehors de la fac. C'est un rêve? Enfin, sur le coup je crois que je rêve. C'est pas comme si il faisait attention à moi, pas comme si il pouvait connaître les sentiments que j'ai pour lui. Il me sert contre lui, et je l'agrippe, continuant à pleurer. Sentant mes yeux commencer à se fermer. Son parfum me rassure, m'apaisse et me calme. Il me repousse légèrement alors que je me serai endormie debout dans ses bras. « ne lutte pas s'il te plaît , nous allons tout de suite aller chercher ta petite sœur , on prend tes affaires et on rentre d'accord ? Tu partiras quand bon te semble , je ne te reteindrais pas, je veux juste que tu puisses te reposer un peu, tu es un être humain Nami, pas une machine » Je reste là à le regarder, tirant sur ma capuche pour me cacher le visage. Ma soeur? Une nouvelle fois, mes larmes coulent. Comment je vais pouvoir lui expliquer qu'on habite plus a l'endroit que je lui avais parlé. Il récupère mes cartons. Je m'avance vers lui et en prend deux, les plus lourd.

Le chemin inverse se fait dans le silence. Au faite, je ne comprends pas vraiment encore ce qui se passe. C'est un rêve? Mon subconscient a décidé de me jouer un tour? Pourtant, il est là près de moi. Je détourne la tête pour regarder l'immeuble où j'ai faillit habitué. Je... Merci. Un sourire faible étire mes lèvres. Nanami est chez l'un de ses camarades pour ne pas la perturber. J'irai la cherché demain, si vous le voulez bien. Monsieur.

Dans la voiture, ma tête se pose contre la vitre. Je ne sais même pas si il me parle ou pas. Mes yeux se ferment et je m'endors tout en serrant sa veste contre moi. Je me sens apaiser comme si au fond de moi, je comprenais que le cauchemar allait finir.
Oh respectful zepplin signature




 Donne moi une chance, offre moi une danse.  Que je puisse te faire tourner la tête et prouver,  que c'est peut être bien moi, celle que tu attendais
 

Aomine Shinya
albus dumbledore
avatar
albus dumbledore
le blaze : Kastielle
orz depuis : 23/07/2016
bullsheit : 522
points : 445
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
# Re: I hate to be low especially before you {Shinya} - Sam 24 Sep - 15:02
I HATE TO BE LOW ESPECIALLY BEFORE YOU

Elle accepte , pas de cris , pas de protestation. Je suis soulagé , je la saurais dans un endroit sur et propre. Je ne me rends pas encore vraiment compte pour le moment de tout ce que cela veut dire. Mon esprit , bien trop occupé à repenser à ce qu'il vient de se passer.
Muni de toutes ses affaires , nous prenons la route. Nous n'allons pas aller chercher sa sœur , j'hoche la tête et démarre ma voiture.
Ce blanc , je ne l'aime pas , il me met mal à l'aise. Je commence donc à parler , parler pour ne rien dire , parler pour faire passer le malaise que je ressens
« Tu as de la chance , je viens de faire les courses »
Sujet banal , comme pour effacer le reste ... comme si c'était possible ! Elle a perdu son appart , ses parents et viens de se retrouver à l'hôpital. Mais je continue dans ma banalité.
« cette fois-ci j'ai acheté plus de choses, ça tombe bien ... de base c'était parce que Kaoru , mon petit frère, passe son temps avec le nez plongé dans mon frigo »
Je rigole légèrement... mais qu'est-ce que je raconte , je raconte ma vie comme ça , simplement , les yeux rivé sur la route .J'avance en direction de chez moi , plus je m'approche de la destination , plus je me rends compte des choses ... Nami , cette fille que j'ai pourtant tentée d'éloigner vas venir vivre sous mon toit ... pour combien de temps ? 1 mois ? 6 mois ? 1 ans ? 2 ans ? Aussi longtemps qu'elle le voudra. Mais ... sa petite sœur ? Comment gérer une si petite fille ? Je suppose que Nami s'en chargera ... mais elle est si fatiguée... je ne sais pas comment on fait. Nana et Reira sont nées lorsque j'avais à peine 4 ans. Jamais je n'ai eu à m'occuper d'elle.
Sans que je ne m'en rende compte , le silence c'était de nouveau installer.
« Elle va où à l'école ta petite sœur ? »
Peut être que j'habite loin de son école ? Comment va-elle y aller ? Pourquoi toutes ses choses tournent elles dans ma tête ? Peut être que je veux fuir ma véritable pensée ? Celle qui, de façon coupable , reflète ma joie ? Comment je peux être content ? Nami et moi , dans le même appartement. Alors que je luttais depuis tout ce temps contre mes propres sentiments , je vais être amené à la voir chaque matin et chaque soir. Je suis heureux alors que la cause de cette situation me semble dramatique.
Je pause mon regard sur elle , me rendant compte qu'elle ne m'avait toujours pas répondu. Je la vois endormie , ma veste en guise de couverture. Et sans vraiment m'en rendre compte , un sourire attendris étire mes lèvres. Elle a tellement pleuré , elle doit se sentir si faible.
J'enlève une des mains de mon volant et viens mieux repositionner le vêtement sur elle. Elle le sert contre elle ... si elle savait à quel point ce geste, pourtant si innocent, me fait un drôle d'effet.
La route se passe maintenant dans le plus grand des silences.
[...]
Arrivé chez moi , je me gare sur ma place de parking, je ne veux pas la réveiller , elle semblait a bout. Je me contente juste de sortir , de venir de son côté pour ouvrir la porte, de défaire sa ceinture et de la porter. Je ne sais pas si elle va se réveiller. Quand je pense qu'hier je la portais dans la même position , en panique. Et aujourd'hui je suis attendris par son visage endormis.
Elle est très légère et pale. Je la porte jusqu'à chez moi , ouvre difficilement la porte et vais la poser sur mon canapé avant de descendre rechercher ses cartons pour ensuite revenir prêt d'elle.
J'ai déposé un plaid sur elle , et je me suis assis dans le fauteuil à côté d'elle , je la regarde inlassablement alors que je joue avec mon portable pour ne pas paraître obsédé par elle. Mes pensées continuent de se bousculer ... mais je suis rassuré.   


(c) chaotic evil
Oh respectful zepplin signature




Je te cherche ma sœur d'âme, mon identité, Ma vénus fatale, à l'unanimité ce qu'il y a de mal Je l'ai mis de coté,,  je serai sage
Hamanaka Nami
miley cyrus
avatar
miley cyrus
le blaze : Riizbaie
orz depuis : 28/08/2016
bullsheit : 160
points : 392
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
# Re: I hate to be low especially before you {Shinya} - Sam 24 Sep - 20:11

Bercer par le ronronnement de la voiture, je m'endors assez vite. Ne l'entendant même pas me parler pour combler le silence. Tu es un être humain, Nami. Pas une machine. Cette phrase tourne en boucle dans mon rêve. Quand la fatigue est là, je fais d'étrange rêve. Depuis plus d'un mois, c'est mes parents qui m'apparaissent. Cette fois-ci, sauf qu'ils sourient de loin. Tout change, un amphi, ma soeur qui donne cours. Setsuna est heureux. Un sourire, un vrai sourire se dessine sur mon visage endormie. Il pose sa main sur la veste que j'utilise comme couverture. Ce geste m'oblige à la tenir serrer contre moi. Son parfum est présent, trop présent. Mon rêve change une nouvelle fois, il est là, souriant comme à chaque fois.

Je me sens soulever mais j'ose pas ouvrir mes yeux, peur de comprendre que ce n'était qu'un rêve. A la place, ma tête se pose contre son torse. Durant une fraction de seconde, j'ai cru que son coeur venait de battre très vite et fort. Mais je me rendors une nouvelle fois.

Un plaid sur moi, je me sens bien. J'ouvre un oeil et le referme aussi vite. J'ouvre l'autre pour m'habituer à la clarté. Je suis où? L'endroit ne me dit rien. Doucement, je m'étire tout en changeant de position. Il est là, assit pas loin de moi. Je relève le plaid pour cacher mon visage. Mon dieu! Je dois ressembler à un panda là. Doucement, j'essaye d'enlever le plus de trace possible mais sans miroir c'est impossible. Il doit certainement avoir remarqué que j'étais réveillée et il fait semblant d'être occupé. Ou bien, il est sourd.

Bon, qu'est-ce que je dois lui dire? Il va.... Merde! Je suis chez lui. Non! Faut que je pense à autre chose. C'est pas important ça. Est-ce que je vais avoir le courage de le voir tout les jours sans essayer de lui faire comprendre? Pour Nanami. Si ma soeur n'était pas là, je partirai. Mais je la vois mal vivre dans mon dortoir. Je secoue ma tête pour chasser les idées absurdes qui peuvent me traverser l'esprit.

Je n'ai pas de quoi vous payez de loyer pour le moment. Assise, je regarde mes pieds ou plutôt le sol. Etrange, on pourrait presque y manger dessus tellement il est propre. Je relève ma tête pour constater que l'aménagement de la pièce est pas mal faite. Mais ce qui me surprend est qu'il n'y a pas de poussière nul part. Puis, la pièce sent bon, très, trop. Il doit certainement avoir une femme de ménage. Je le vois mal passant son temps à tout nettoyer. Je... Prenez-moi comme femme de ménage, Aomine-kun Il n'est plus mon professeur, et je me vois mal l'appeler monsieur tout le temps. Je suis maniaque au grand désespoir de mon frère et ma soeur. Je dis ça en soupirant tout en roulant des yeux. Ils détestaient quand je repassais derrière eux. Surtout Nanami qui laisse tout trainer. Vous n'aurez plus rien à faire. Mon estomac se met à gargouiller à ce moment là. Ce qui me fait rougir. Et je m'occuperai aussi de la cuisine. Après tout, il sait que je sais cuisiner vu qu'il est venu mangé plusieurs fois dans le restaurant. Je conclus tout ça par un sourire, heureux. Ne sachant pas quoi faire d''autre. Je me vois mal lui demander où est la salle de bain même si j'ai envie de prendre une douche, tellement j'ai l'impression que mes os sont gelés. Ni où est la chambre pour moi ranger les affaires de ma soeur.
Oh respectful zepplin signature




 Donne moi une chance, offre moi une danse.  Que je puisse te faire tourner la tête et prouver,  que c'est peut être bien moi, celle que tu attendais
 

Aomine Shinya
albus dumbledore
avatar
albus dumbledore
le blaze : Kastielle
orz depuis : 23/07/2016
bullsheit : 522
points : 445
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
# Re: I hate to be low especially before you {Shinya} - Ven 30 Sep - 13:17
I HATE TO BE LOW ESPECIALLY BEFORE YOU

Elle se réveille doucement, je ne réagis pas vraiment , ne voulant pas paraître trop brusque . Je la laisse émerger doucement , je ne sais pas vraiment combien de temps elle est restée assoupie ainsi , tout ce que je sais, c'est que je n'ai pas pu m'empêcher de la regarder , durant ce court moment mon esprit a eu le temps de mettre les détails dans l'ordre. Nami vas habiter cette chambre que j'ai gardée vide pendant si longtemps , mon intimité va être légèrement réduite... et je vais devoir respecter la sienne. Va-t-elle s'habituer au fait que sans cesse je reçois la visite de pas mal de mes élèves ? Et aussi ... Elle a insinué qu'elle allait arrêter les cours , il faut que je trouve le bon moment pour lui en parler.
Sa première phrase me surprend , je la regarde en souriant , comme si ça comptait pour moi ? Ce n'est pas comme si je manquais d'argent.
« Ne t'en fais pas pour ça , je ne suis pas pressé. »
elle semble perdue, elle scrute la pièce. J'ai fait le ménage hier avant de recevoir l'appelle de sa sœur , depuis je n'ai plus trop eu le temps de rester ici , la rentrée aujourd'hui et la nuit passée à l'hôpital ... tout est tel que je l'ai laissé après avoir rangé.
Femme de ménage ? Je rigole doucement, comme si j'en avais besoin et puis, j'aime faire le ménage moi-même. J'ai toujours vécu seul. Ma seule véritable ex ne faisait pas grand chose et m'as laissé pour un autre gars... on n'a pas vraiment eu le temps d'emménager ensemble.
« je fais déjà beaucoup moi-même , mais tu peux m'aider si tu veux. »
Ma phrase semble légère, je lui souris toujours. "Aomine-kun" ... quelle étrange sensation lorsqu'elle m'appelle ainsi. Alors que tout ce temps j'ai eu droit à l'appellation de sensei. Cela semble si familier d'un coup.      Elle est maniaque, un point commun. Je le suis aussi , au grand désespoir de moi-même d'ailleurs. Il m'arrive de nettoyer trois fois par semaine. Hors que je ne suis pas tout le temps chez moi. Mais la poussière s'accumule tellement vite. J'ai parfois la sensation que j'évacue mon stress de cette façon. Pas que mon métier soit éprouvant ... mais il n'est pas non plus de tout repos.
Je rigole un peu
« Moi aussi »
je lui fais presque une confidence , comme si je lui avouais un de mes secrets. Le premier d'une longue liste qu'elle va finir par découvrir petit a petit.
La cuisine , j'aime manger , je suis un gourmand de nature ! Moi je ne dis pas non si elle veut faire à manger , je souris toujours et lui réponds, un peu gêner
« J'avoue que ça ... ce n'est pas vraiment mon point fort »
je n'ai jamais été bon cuisinier, je sais faire la base , cuire du riz , frire des choses ... mais tout ce qui est un peu trop élaboré sort de mes cordes. Je n'ai jamais pris le temps d'essayer de bien faire la cuisine.
Je regarde ma montre et soupire un coup.
« J'ai une réunion dans 20 minutes, avec la rentrée tout ça. tu veux aller prendre une douche peut être ? »
je ne sais pas si elle a des vêtements propres mais ... ses cartons étaient à terre dans la rue.
« Je vais te prêter des vêtements le temps de laver les tiens et je vais devoir te laisser seule pour une petite heure... ça ira ? »
je me lève simplement et vais chercher un simple t-shirt dans mon armoire avec un short, le plus petit que j'ai.
Je lui apporte avec un essuie et lui dit un peu gêné.
« Je sais que ce sera trop grand , mais je n'ai que ça qui puisse t'aller »
le short possède des ficelles pour le serrer .. au pire elle n'en met pas , je ne voulais juste pas passer pour un pervers. Pourtant...
Et elle s'en va prendre sa douche alors que moi je m'en vais a contre cœur. L'esprit toujours très occupé par tout ça.  


(c) chaotic evil
Oh respectful zepplin signature




Je te cherche ma sœur d'âme, mon identité, Ma vénus fatale, à l'unanimité ce qu'il y a de mal Je l'ai mis de coté,,  je serai sage
Hamanaka Nami
miley cyrus
avatar
miley cyrus
le blaze : Riizbaie
orz depuis : 28/08/2016
bullsheit : 160
points : 392
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
# Re: I hate to be low especially before you {Shinya} - Mar 11 Oct - 12:50

Me voilà entrain de blatérer alors que je suis gênée. Je vais vivre avec lui, avec lui. Dans d'autre circonstance, je sourirai certainement. Mais là, je veux juste pouvoir me réchauffer et dormir. Alors je lui lâche les premières choses qui me passe en tête. L'argent. Toutes mes économies sont passés dans le loyer pour l'appartement qui était encore à moi y a peut être une heure ou deux. « Ne t'en fais pas pour ça , je ne suis pas pressé. » Je lui lance un regard indéchiffrable avant de le poser sur le sol et les meubles. Rien absolument rien. Donc il doit avoir une personne qui nettoie. Après tout, je n'ai jamais vu un homme dans mon entourage s'occupe de ce genre de tâche. Alors, je lui propose mes services. Il économisera même si c'est cruel pour celle qui nettoie chez lui mais ça me permettrait de lui rembourser le loyer. Pour être sur qu'il accepte, je lui dis la stricte vérité, que je suis maniaque, trop même. Sa réponse m'étonne « Moi aussi ». Mon regard se pose de nouveau sur un meuble. C'est donc lui qui... J'ouvre la bouche et la referme, ressemblant à un poisson hors de son bocal. Il reste donc la cuisine. Là au moins, même si je ne suis pas un cordon bleu, je sais cuisiner. Après tout, je travaille dans le restaurant de mon père depuis que je suis petite. Et avec mon frère et ma soeur, j'ai très vite apprit à cuisiner tout et n'importe quoi. « J'avoue que ça ... ce n'est pas vraiment mon point fort »

Shinya regarde sa montre et moi, je mordille la lèvre tout en jouant avec une mèche de cheveux. « J'ai une réunion dans 20 minutes, avec la rentrée tout ça. tu veux aller prendre une douche peut être ? » Prendre une douche? Bien entendu que j'ai envie d'en prendre une. Je sens l'odeur de l'hôpital, j'ai toujours froid. « Je vais te prêter des vêtements le temps de laver les tiens et je vais devoir te laisser seule pour une petite heure... ça ira ? » Il se lève et revient un instant après avec un t-shirt et le pantalon d'un jogging. Un sourire fleuri sur mon visage. Et je prends ses vêtements pour les serrer contre moi. Merci. Merci de tout mon coeur, Aomine-Kun.

La douche m'a fait un bien fou, détendant mes muscles tout en me laissant pleurer tranquillement. Je me sens mal à l'aise d'être ici. J'ai envie d'être chez moi, dans ma chambre. J'enfile le t-shirt et le jogging. Je souris pourtant idiotement en me regardant dans le miroir. Je porte le bas du t-shirt à mon nez pour sentir son odeur à lui. Mon coeur tambourine une nouvelle fois. Et si...

Dans la cuisine, j'ouvre les placards pour chercher ce que j'ai besoin. Quand je n'avais pas le moral, maman me faisait une soupe au chou chinois.. Et il y a tout ce qu'il faut ici. J'espère qu'il n'avait pas idée d'un autre repas à base de chou. Mais là, j'ai besoin de me remonter le moral. L'odeur se répand dans la cuisine et même l'appartement. Il me reste à mettre les nouilles à cuire. Mais ça, j'attends le retour de mon ancien professeur d'anglais.
Oh respectful zepplin signature




 Donne moi une chance, offre moi une danse.  Que je puisse te faire tourner la tête et prouver,  que c'est peut être bien moi, celle que tu attendais
 

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
# Re: I hate to be low especially before you {Shinya} -
 
I hate to be low especially before you {Shinya}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Love me now or hate me forever!
» Sometimes I hate you so much [pv Lysandre]
» [Terminé] You hate me, I know ... [Nathan]
» i hate shonda rhimes, i hate everything. - sweva
» Love me, hate Me [PV Aarhyel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OH RESPECTFUL ZEPPLIN :: tokyo la vie au milieu d'une bande dessinée :: 新宿区, shinjuku-
Sauter vers: